17 aout 2009 Pare-chocs, Feux Ar, Portieres Av

Publié le par Jérome BC




 



Bon... et bien si j'en juge de par la somme des dernières petites bricoles effectuées en juillet puis en août, il faut assurément croire que les travaux sur l'ID ont bel et bien reprit...!








Déjà, sans parler de travaux sur l'auto, quelques détails autour de ma nouvelle maison trahissent le fiévreux restaurateur Citroën à cran, qui barbouille tout ce qui dépasse en attendant mieux...!





J'en veux pour exemple la boite au lettre peinte en AC102...! Assortie aux jantes d l'ID, s'il vous plaît!!!







Sans parler la pompe à main refaite dans les regles et repeinte au... noir à chassis, pardi!







Mais là n'est pas le sujet me semble-t-il...!


 

Bien que bâchée pour son stockage, un bon gros dépoussiérage/nettoyage n'est pas un luxe...














 






D'autant plus que quelques outrageuses traces de boue trahissent les courtes virées hivernales et printanières...!


 















Ne sachant pas trop par quel bout reprendre mes travaux, j'ai commencé par jeter mon dévolu sur de vieilles connaissances...


Avant le déménagement, j'avais apprêté tout un tas de petites pièces au Wash-primer, mais rien de plus...
Je reprends donc tout ce petit monde pour un égrenage au papier 240.





Puis il est grand temps de leur appliquer une 1ère couche de noir à châssis.  
Je m'installe juste derrière la grange afin de ne pas être trop éloigné du compresseur, mais aussi afin d'être à l'abri des courants d'air porteurs de poussières et insectes...





    Chercher l'intrus... 






Puis reponçage au 320...



On peut distinguer ci-dessus et ci-dessous pas mal de petites pieces habillant les ailes avants,
tel que les conduits de prise d'air frais, le support de bidon, petites pattes de fixation, grilles pare-insectes de conduit d'air, mais aussi un radiateur de chauffage, le cerclage de hotte de refroidissement, bols de phares, charnières de capot etc.











Les mêmes... avec une seconde couche de noir à châssis...:
 






Comme à chaque fois pour ce noir à châssis, le tendu est impeccable...





 
Quasiment tout ce qui est noir sur mon ID, aura été peint avec cette peinture de chez RM.

"Chassismix", c'est son p'tit nom, dans la gamme Graphite HD . Il s'agit d'une gamme destinée en temps normal à la mise en peinture et à la réparation des poids lourds, bus et autres véhicules utilitaires.
En fait, le "chassismix" n'est autre que du Graphite HD auquel est ajouté une résine époxy teintable et à adhérence directe sur métal nu. (mais je préfère quand même apprêter)
Voir aussi sa fiche technique d'application en page 49 de ce
pdf .


En ce qui concerne justement l'application, j'utilise toujours et encore un pistolet DeVilbiss à gravité (modèle "FLG-5" de la gamme "FinishLine" => voir ici ) auquel j'ai ajouté une cartouche de crosse filtrante et interchangeable.
C'est un pistolet semi-pro d'entrée de gamme, que j'avais payé (en 2006) moins de 80€ neuf. Soit quasiment le même prix que celui (soit-disant pro!) que j'avais acheté en grande surface de bricolage au début de ma restauration et qui a plutot mal vieilli... et puis franchement, le rendu final était quand même bien moins homogène qu'avec le DeVillbiss.

J'ai acheté celui-ci chez mon revendeur de peinture pro, et je trouve qu'il va vraiment bien pour l'utisation très polyvalente que j'en fait.
Pour le prix, il est livré avec 2 buses et aiguilles différentes (appret et finition), ce qui ne gâche rien.



 






Pare-chocs:


Ils sont restés intacts et complets depuis leur dépose...
Cela fait quelques temps déjà, que je prépare leur mise en pièces en aspergeant abondamment et régulièrement la visserie rouillée, au dégrippant.





Aucun problème pour ce qui concerne le pare-choc avant. Le dégrippant doit y être un petit peu pour quelque chose, mais aucune vis n'a cédé ou résisté...





Ce n'a pas été précisément le cas pour le pare-choc arrière...






Les gros moyens ont parfois été nécessaires afin d'extraire les vis les plus récalcitrantes...
Un classique bien connu des DS & ID, me semble-t-il...!







Concernant les supports de pare-chocs, ceux en places sur l'Id sont pas mal corrodés et tordus.
J'ai choisi la facilité en achetant une paire de neufs.





Les pieces métalliques des pare-chocs sont décapés et débarrassé leur rouille avec toujours mon petit procédé de dérouillage par electrolyse, qui marche du tonnerre...

 











Les inoxs des pare-chocs seront quand à eux polis par mes soins à l'aide d'un gros touret à polir, prêté par mon pote Thierry. 
(j'emploie bien là le futur, car à l'heure ou j'écris ces lignes, je n'ai pas encore attaqué le polissage!)  

 

 

 

 

 





 



De la visserie ainsi que diverses pièces fraîchement zinguées sont de retour....

 

 

 

 

 

 

 
Ce qui me permet de commencer à habiller le support de plaque et de feux arrières qui a été peint il y'a déjà belle lurette!

J'ai fait faire le jeu de plaques noires dans une petite boutique spécialisée sur Limoges. Les plaques blanches m'ont été faites par un ami afin d'être fixées par dessus les noires, juste le temps du contrôle technique. (!)



Montage des feux.
Mise en place du fin joint d'étanchéité (en U, acheté au mètre  dans une bourse échange...) (chez les ets Renel, je crois...)







Petite curiosité...: mon Id avait été monté avec des feux stop oranges... (!)

Fort connus en modèle Pallas (entourages chromés), mais quasi inconnus en modèle de base comme pour mon ID (entourages noir), j'ai été incapable d'en retrouver un nouveau jeu en bon état ou neuf.

Contrairement à ce que pourrait faire croire la photo ci-dessus, mes feux sont dans un sale état... Cassés par endroit, avec de plus le orange qui est complètement passé.

Faute de mieux, je vais donc monter des feux un peu plus conventionnels... et rouges!

Un petit polissage a suffit à leur redonner une seconde jeunesse...






Voila donc un ensemble prêt à poser... mais qui attendra encore un petit peu!

 

 

 

 


 



Sans transition aucune, et bien moins ragoûtant, un petit mot
de la tôle de fermeture d'unit Av...:


Coté moteur....


 





Coté route...!




Un profil fortement cabossé et même percé par endroits par frottement contre les disques de frein...

Pas évident du tout à remettre en état...





A la spatule, grattage de l'épaisse pellicule de graisse...

                   

 

 

 


 

Plus je gratte, plus son mauvais état me chagrine...

 






Abracadabra...!!!

Mais non... je vous rassure..., ce n'est biensur pas la même tôle...!
Tanpis, le nettoyage de l'ancienne tôle aura été peine perdue, mais finalement je me suis décidé pour en racheter une neuve refabriquée... La refabrication étant pas trop mal, je me suis laissé tenté...



 

 


 





Passons à plus ludique!

Tiens..., une porte...!!!

 


 


Et oui... mise en place rapide de la porte coté chauffeur...

Mais ci-tôt montée, ci-tôt déposée!

 


La mise en place n'a été que très brève... Juste le temps de vérifier l'emplacement du porte joint sur la portière, contre le brancard...

Au marqueur, je repère les emplacements des points de soudure à venir....




Contrairement à ce que l'on pourrait croire, le porte joint n'est pas véritablement centré sur le bas de porte, mais en léger retrait vers le bas....






Pointage en quinconce du porte-joint...





Puis meulage au disque fin... 

Pas si évident...., il ne faut pas se louper car il n'y a pas beaucoup de place, mais le coup de main se prend assez facilement.




 

 

 

 

 

 

Puis pour finir, petite pulvérisation de zinc en bombe pour éviter l'apparition de fleur de rouille....

 

 

 

 

Et bien entendu, c'est exactement la même chose pour la seconde portiere.


Coté soudures, s'en est donc terminé pour les deux portières avants, bien qu'il me reste encore pas mal de boulot de pré-finition avant de les envoyer  au peintre.... Mais c'est là une autre histoire, que je vous conterai sûrement lors d'une prochaine mise à jour...!






 J'aurais pu aussi vous parler des toles de reparation de sabot d'aile avant...


 
... que je soupçonne d'avoir été volontairement formées plus larges qu'à l'origine par ses fabriquants afin que certains restaurateurs peu scrupuleux et cherchant la facilité, puissent les poser directement par dessus les tôles endommagées, sans rien avoir à découper...

 



Il  y a pas loin de 4mm à rattraper... (tôle de gauche, celle de droite ayant déjà été reformée)  
Avec un galbe à ne surtout pas improviser...
Du coup, il a fallu faire un gabarit au même galbe que le bas d'aile, afin de reformer tout ça...

 

C'est ce que je tacherai de vous résumer avec un peu plus de détails lors d'une prochaine mise à jour...!