Février 2012! Ailes Ar + porte de malle + jupe Av

Publié le par Jérome BC

                                                                                 

 

 

 

Malgré ma bonne volonté..., je constate tout comme vous que je n'suis pas (plus!) un blogueur bien actif... Voila à nouveau bien sept mois d'écoulés entre deux mises à jours....

Ben c'est comme ça hein...! Je pourrais me lancer dans une longue introspection afin de savoir si c'est la plume qui s'assèche ou si c'est le clavier qui fatigue... mais bon... c'est pas trop mon genre, je pense...

Quelques-uns de mes amis s'en chargent d'ailleurs déjà... , évoquant une certaine "peur" de finir mes travaux sur l'Id... suggérant un réel dédain du vide...  Non mais j'vous jure...  je réfute au plus haut point...!, tout du moins sur le premier aspect !

 

 

Quoiqu'il en soit, je vous avais promis de revenir vous présenter les dernières avancées...

 

 

 

 


 

 

 


Voici donc où en est l'Id en cette fin février 2012:

 

Comme vous pouvez le constater..., je ne peux pas dire qu'il manque grand chose quand même...

 

 

 

 

 

 

Pour faire court, à ce jour, il ne reste plus qu'à:

       -faire les portes arrières  (découpe du bas de porte + greffe kit de réparation + finitions)

       -faire les ailes avants ( découpe + greffe sabots + finitions)

       -faire le capot avant (changer ou réparer une traverse tordue + ponçage)

       -polissage et remontage  des éléments du pare-choc avant; et ce, afin de remonter la carrosserie Av à blanc pour réglages finaux.

       -peinture complète (qui sera effectuée par un pro.)

       -ré-habillages des éléments de carrosserie.

       -finitions diverses et variées (dont quelques petites fuites qui sont apparues...)

       -& surement bien d'autres choses auquelles je n'ai pas encore pensé...

 

 

 

 


 

 

 

 

Mais avant cela, petit retour en arrière sur les travaux déjà effectués...:

 




Nettoyage de la toute dernière visserie restante... Après ce lot, j'en aurais fini de la visserie! Tout aura été zingué!
Quelques anciennes pièces déjà re-zinguées, mais présentant des défauts de surface vont également repasser par la case zingage...








Photo de repérage... bien pratique ça au remontage!

 

 

 

 






Pour ma part, avant de l'envoyer au zingage, je fais tout tremper dans de l'essence une bonne semaine. Séchage à l'air comprimé puis passage sur la brosse du touret.
Vous pouvez pas savoir comme c'est long de tout nettoyer... puis de tout accrocher sur des fils de fer afin de limiter les pertes...

 

 

 

 

 


Mais les efforts sont plutôt récompensés lors du retour de la visserie de zinguerie, même si parfois quelques défauts subsistes ça et là...
ce tout dernier lot de visserie a été confié pour brunissage et  zingage à la société TSI de St-Florent-sur-Cher avec qui j'avais déjà travaillé, notamment pour la visserie noire du moteur et de la boite de vitesse.
Un grand merci à eux pour la qualité du traitement et pour avoir accepté de travailler avec moi par correspondance.

 

 






Admirez-bien, car une fois enfournées dans les ailes avants, ces pièces seront invisibles...!!!
Bien qu'invisibles une fois en place, ces "supports réglables de centrage de broche d'aile" (DS 851-62) ont droits à autant de soin que si ils avaient été hyper voyants!
Coupelles, ressorts d'appui, rondelles et vis de fixation ont été passés au brunissage, alors que les contre-plaque de blocage ainsi que les rondelles d'appui ont été zingués. (petite erreur d'ailleurs pour vraiment coller à l'origine... les rondelles d'appui auraient elles aussi dues être brunies!)





Et bien sur, les caoutchoucs de centrage sont neufs! (Cit'art)







 

 

 



Retour sur de vieilles connaissance pour moi, mais que je n'ai pas encore présenter ici:
Les ailes arrières...


Comme le reste de la carrosserie, elles sont d'origine.... et en pas trop vilain état  ma foi!

 

 

 




Mais un bon gros nettoyage en profondeur s'impose...










Il me faut avant tout débarrasser l'intérieur des ailes de leur couche de goudron insonorisant...
La couche de goudron atteint  par endroits pas loin de 5mm... Inutile de vous dire que c'est du genre bien sec et bien accroché...!

 

 






Ne sachant pas trop comment attaquer cette fameuse couche (âgée tout de même de 45 ans!), je commence en sortant les gros moyens...: décapant industriel en gel.






Application au pinceau en y mettant la dose...








Je laisse agir une bonne demi-heure...
La couche supérieure se transforme en un genre de pâte....








Qu'il n'y a plus qu'à gratter à la spatule.








Efficace oui, mais seulement sur la couche supérieure...
Reste encore une fine couche que le décapant semble ne pas attaquer...







J'en arrive à bout au décapeur thermique, mais le rendu final n'est pas folichon...








Lorsque, un peu au hasard, je me suis rendu compte que le diluant synthétique dissolvait sans efforts les résidus d'anti-gravillons.

 

 




Du coup, le fignolage s'avère beaucoup plus simple que prévu! En instant les restes d'anti-gravillons sont effacés.






J'embarque les ailes arrières, la jupe avant et la porte de malle dans ma fidèle Rover 218td (310000 kms!).

Direction le carrossier de mon village pour quelques conseils et pour dégrossir quelques point.

 

 

 

 

 

A l'aide de la ponceuse orbitale pneumatique, mise à blanc de la jupe avant.

 

 

 

 



Idem pour les intérieurs d'ailes arrières...

 

 


 

 

 




 

 

 

 

 


Puis dégraissage...


 

 

 



Retour à la maison.

Ponçage des extérieurs d'aile à la cale, grain 120.

 

 

 


 

 

 

Ponçage également de la jupe à la cale. Grain 80, puis 120.

 

 

 

 

 



  J'applique sur les points de rouilles encore perceptibles de l'acide phosphorique (que j'essuie dans les 5 mn)








Application du wash-pimer (apprêt phosphatant) au pistolet sur la jupe.

 

 

 

 

 

 

 

Pour le wash-primer, je trouve que le Dupont 820R va vraiment bien. (activateur: 821R)

Seulement, depuis peu, il n'est plus commercialisé... Il a été remplacé par le Dupont 825R et n'y a plus d'activateur à rajouter. Seulement du diluant.

 

 

 

 


 

 

Le rendu du 825R semble identique au 821, si ce n'est la couleur qui a changé: de beige, il est passé à gris.

 

 

 

 

 

 

 

Quoi qu'il en soit, je fini mes stocks! La jupe sera donc apprêté en beige, on verra pour la suite!

 

 

 

 

 

Intérieur...





Extérieur!

 

 

 

 

 


 

 

 

Porte de malle arriere:





La porte de malle arriere semble être dans un pas trop vilain état...

Pourtant, deux détails sont plutot facheux...

 

 





Détails que l'on pourrait aussi appeler trou !!!

Un trou situé dans la courbure de la partie supérieure...

 

 

 

 

 


et un autre bon vieux trou des familles,  situé au point de fixation du compas de coffre gauche...

Enfin, bref pas joli-joli tout ça... mais pourtant, il va bien falloir faire quelque chose..!

 

 

 

 

 

Voici donc comment j'ai procédé:




Dans de la tôle aluminium, je découpe un petit rectangle d'environ 50x40 mm... puis je le forme à l'arrondi...







...afin pouvoir plaquer au mieux... le morceau d'alu est maintenu à la pince étau.







Vue d'ensemble.

Afin de travailler à bonne hauteur, je fais reposer la malle sur un chandelier, le tout sur ma table de travail. 





Le trou, lui, est vite bouché puis meulé...,







Mais il reste la feuillure....







A la Dremel, je vais découper suivant les marquages....








.... pour y effectuer une minuscule "rustine".

Prise d'empreinte au peigne, puis découpe d'un mini bout de tôle, que je forme selon mes besoins.





Mise en place et maintien à l'aide de pinces étau.

Ça devient chirurgical cette affaire!




Comme à l'accoutumée, c'est point par point que je soude.

Tout d'abord la partie supérieure...

 

 

 

 

 

 

Pas évident avec un MIG de super-marché...,

mais ça va... j'me débrouille...!

 







Une fois entièrement pointée sur le haut, c'est à la meuleuse, à la lime, puis au papier de verre que je reforme l'arrondi.
Il ne me reste plus qu'à finir de pointer la feuillure, puis couper le surplus de tôle à niveau.

 

 

 




Voila qui est fait.

 

 

 

 




C'en est terminé pour ici.

Je réfléchi toute fois à faire quelques points supplémentaires, bien que tout ceci sera caché sous le joint...

 

 

 

 

 


 

 

 


Autre point fâcheux sur la porte de malle Ar...:



Sous la charnière -coté gauche- la rouille a fait là aussi son oeuvre.... un joli trou comme je ne les aime pas....

 




 Mouai bon... pas grave pourrait-on se dire... ce sera caché par le caoutchouc de charnière... Un bon traitement anti-rouille devrait faire l'affaire...

Mais non en fait...!   Ce sera caché, donc je ne risque rien à tenter un rebouchage...!

 

 

 



Dans un petit morceau d'aluminium, je confectionne un genre de bouchon sur mesure...

 

 




.... que je maintiens avec une pince étau , sous le trou...





Puis , toujours avec mon MIG de supermarché, je charge un max en commençant par accrocher sur du métal sain. Grace au morceau d'alu, le métal d'apport ne tombe pas. De plus, je soude bien large autour de la perforation, afin de remplacer la rouille par du métal d'apport.





Meulage dessus-dessous, puis à nouveau des points encore plus larges pour taper dans la rouille...






Puis re-meulage...






Et voila, un défaut non-visible, devenu invisible...!






Les défauts majeurs non-visibles ayant été masqués,  je peux à présent poncer entièrement la porte de malle à la cale....

Une fois fait, on s'aperçoit qu'il  va rester pas mal de boulot pour le carrossier:  les bosses (métal à nu)  et les creux (couleur foncée) sont à présent bien en évidence...






Puis c'est au tour de la face interne d'être poncée...



 

 

 

Pour finir par l'anti-rouille (Converox) sur tous les points sensibles...

 

 




J'ai également pulvérisé l'intérieur de la traverse arrière au Converox puis au traitement à corps creux....








 








Ce sera tout pour aujourd'hui!