25 Fev 2007 Etriers de frein

Publié le par Jérome BC


 

 

Enfin une mise à jour!

Beaucoup de photos pour cet article puisqu'il va s'agir essentielement de la remise en état de ce qui est à mes yeux une véritable oeuvre d'art made by Citroën...

 


 

Mais avant cela, voici un petit cadeau bonus si vous n'écoutiez pas France-Inter vendredi 23 fev 2006 à 09h55...

Une tres interressante archive du 11 octobre 1965 y était diffusée...!


 










Cet objet nécessite un plugin pour être lu ou le fichier n'est pas accessible.
Vous pouvez tenter d'ouvrir directement le fichier par ce lien

 


Archive que voici que voila!

01 minute 30 de bonheur! (si pb d'écoute, me contacter)

Et dire que pendant ce temps là, on sortait les Id19A à 3 paliers...!!!     :))   (voir bibliographie )

 

 

 


 

Cet objet nécessite un plugin pour être lu ou le fichier n'est pas accessible.
Vous pouvez tenter d'ouvrir directement le fichier par ce lien.

 

 

 


 


 




Les "quelques" travaux a présent...:

 

 


Tout dabord, mise en place d'un petit détail, mais ô combien important...

La plaque de fermeture de boitier d'admission...






Je ne l'avais pas remis en place pour la simple et bonne raison que j'avais totalement oublié d'envoyer les 4 vis & rondelles se refaire une santé au zingage...

C'est à présent chose faite! Merci à Bruno et à Gilles pour le superbe boulot comme toujours!

 

 






Mise en place du joint, de la plaque et des vis... Mise en place aussi du raccord fileté reçu dans la même fournée... Il est posé pour l'instant à blanc, je ne crois pas avoir encore les joints pour.

Par contre 2 goujons de fixations ont réussit a se faire la malle dans le transport... Pas panique, j'ai ces meme goujons en double... Mais pas encore zingués!

 

 

 

 

 


 


 


 


Coté boite de vitesse, c'est toujours un peu le stand-by...

Pour les fameux joints d'étanchéité de roulements de paliers, j'attends encore de voir avec un dernier fournisseur...

Je devrais surement recevoir une réponse après Retrombile...

En attendant, j'ai profité que les arbres soient démontés pour qu'ils accompagnent les disques de freins chez le rectifieur...

 

 

 







Les voici juste apres leur démontage... On ne peut pas dire qu'ils présentent une usure anormale, mais je ne pense pas que ce soit un luxe de les rectifier...


 


 

 

 

 


Et maintenant que c'est fait, je ne regrette pas un seul instant!!!








A présent il est donc préférable de les laisser appairés aux arbres de differentiels respectifs. Il est aussi préférable de les remonter enmanchés dans les memes tocs qu'au rectifiage...

 

 

 


Tout comme je l'avais fait pour le volant moteur, je les isole de l'air ambiant en les couvrant de scotch papier. L'apparition de fleur de rouille sera un peu retardée...
 

 

 

 


 


Petit démontage remontage!



 

J'avais remonté la vanne de sécurité en imbibant les éléments de "Ruban Bleu" (Liquide hydraulique que j'utiliserai en remplacement du LHS)

Sachant que ce genre de liquide synthétique n'est pas des plus réputé en tant que conservateur, j'ai préféré, après m'etre procuré de la graisse à frein, tout démonter pour tout remonter à la graisse...



J'ai toujours en tete cette histoire raconté par une de mes connaissance:


- Apres une restauration assez longue, la mise en route d'une DS19 fut quelque peut laborieuse... Pas mal d'elements hydrauliques avaient été refaits mais remontés telquels... A la mise en route, ils étaient grippés...! -

 

Je prefere donc prendre mes précautions... et je pense d'ailleurs que d'autres élements auront surement droit au meme sort...









Voici venir maintenant l'heure admirer une oeuvre d'art...
Bon au début, c'est pas tres ragoutant, mais ça va en s'ameliorant...




Je veux biensur parler des etriers de frein...

Comment ça beurk...? mais si...!  regardez... c'est splendide comme objet...! Suffit d'imaginer...: Avec un peu d'huile de coude, ils seront comme neufs!


Les etriers de freins sont déja déposés depuis un bon moment... Voir & ici .



Bon, je vous l'accorde, ils étaient un peu cra-cra...

 

 




Puis ils avaient été passés au Karsher... et j
'avais commencé à en nettoyer un... Voir ici



Bref... J'avais commencé..., mais pas du tout fini...!






Je ressort donc mon bac à sablage...

Ah c'est sur, c'est du sommaire!

 

 






Disons que pour nettoyer de l'alu, ça va... C'est meme tres bien. Mais pour ce qui est de nettoyer de pieces rouillées etc., se genre de petite sableuse se révele pas terrible... (peut-etre aussi est-ce dù au sable?).

ça prends des heures pour faire quelques cm2, malgré les 8 bars de pression que j'arrive a avoir en sortie de compresseur...

(Pour la feraille rouillé, maintenant je préfère ça !)

 

 





Mais pour l'alu, je le redis, ça va tres bien!

Voila l'occasion pour moi de décrire sommairement ce que j'administre à l'alu comme traitement pour lui redonner un aspect un peu plus potable...

 





Déja, apres sablage ça a meilleur tete... 

 

 



Pour les patins mobliles, je protege les gorges de piston avec un bout de gafer...





Apres le sablage, nettoyage à la brosse métallique...

 

 


 


 

 

 


Y'a du mieux, mais c'est pas encore ça...

 

 

 

 

 

Apllication de nettoyant à aluminium industriel (acide sulfurique dilué)

Pas trop longtemps sinon l'alu devient noir et il faut recommencer....

Puis rinçage à l'eau clair et essuyage long et minutieux...

 

 

 


 

 

Pour finir, application de Polytrol avec de la laine d'acier triple zéro (000) fortement imbibée...

On frotte longuement avec la laine d'acier puis on essuie au chiffon...

 

  

 




Et lorsque l'on a mal aux bras, en théorie ça donne ça... 

 

 




Alors c'est certain, cela brille surement bien plus qu'a l'origine...

Mais au moins c'est présentable! Et puis il ne faut pas oublier que l'alu va tres vite se patiner et perdre ainsi rapidement son brillant...

 


 


 


 


Vient maintenant l'heure du réassemblage...

Déja, il faut retrouver toutes les pieces...  Ci-dessus, par exemple tout n'est pas là! Il en manque... mais rassurez-vous, sur le coup, j'ai été tres ordonné et au final rien ne manquait à l'appel!

 



En tout cas, je tiens à remercier tres chaleureusement Frederic (http://www.hd19.net) pour l'ensemble de son site mais aussi tout particulierement pour son article sur la remise en état des etriers de freins 1er modele... (voir ici ).

C'est simple, j'y ai tout appris !!! Un vrai bonheur!

Grazie molto Flaminio!



Voici donc quelques photos du remontage d'un des étriers...:


Mise en place des douilles à aiguilles Nadella neuves...








Systeme D de rigueur!  2 douilles, une tige filtée, quelques rondelles et écrous...







Hop la c'est en place!
Il y'a 2 douilles à aiguilles par étrier.








 Mise en place des leviers...




 


 

 

 

Mise en place des 2 rondelles d'appui et circlips...

 


 


 


 

 

 

 


 Cliquet et axe de levier fraichement zingués...

La plaquette de maintien de tuyau hydraulique a été peinte par mes soins avec le fameux noir à chassis époxy. (ref tout en bas ici )

 

 

 

 

 

 

 

Roue à cliquet, tige de piston (2 par étrier), poussoir réglable male, doigt de verrouillage, paquettes de guidage de patin mobile eux aussi fraichement zingués..
Le poussoir réglable femelle en laiton a lui simplement été nettoyé.

 

 

 

 

 

 

Mise en place du cliquet, axe et plaquette de maintien... Réglage du jeu.

Mise en place de la butée exentrique... Réglage du jeu entre levier de commande et la butée exentrique

Mise en place de l'ensemble roue dentée/poussoirs-réglables crochetés par un circlips sur l'axe du levier de commande...

 

 

C'est d'ailleurs pour actionner ce fameux ensemble poussant sur le pantin mobile que la fameuse clef articulée N° 2129-T est indispensable...

 

 

 

 Chez Facom, elle porte une autre référence...


 


 


 


 

 

 J'suis vraiment pas mécontent de moi d'avoir acheté cette clef pour 10 euros...!

C'était à Uzerche... (Voir ici )

 

 

 

 

 

 



 Au moment de monter les pistons sur les patins mobiles, je suis pris d'un gros doute...

Les gorges de joints toriques sont tout de meme pas terribles...

Ci dessus, il s'agit du patin mobile gauche... On aperçoit pas très bien, mais c'est pas gegene...  Coté droit, c'est pire...

 

J'ai bien une autre paire d'etriers de freins, mais leur état parait assez mauvais... Tout du moins exterieurement, c'est pas mal rouillé... Les doigts de verrouillage sont par exemple indémontables..;: leurs fines vis de fixation sont completements bouffées et noyées dans l'alu oxydé de l'étrier...

Mais bon... peut-etre qu'interieurement c'est mieux...?

 

 

 


 

 Ni une, ni deux, me voila reparti à demonter en plus les vieux étriers...

Je vous passe le détails du démontage!


Ci dessus l'extraction des pistons à la pompe à graisse....

Lorsqu'un piston est presque sorti completement ,il suffit de le bloquer (ici la pince étau) pour faire sortir l'autre piston.

 

Je vous passe également les longues séances de néttoyage...

 

 

 

 


 

En fait (et tant mieux!), ils sont dans un superbe état! Jugez plutot: ci dessus deux patins mobile d'etrier droit... (peu importe, Droite=Gauche)


En bas, celui qui était en place sur l'ID... A premiere vue c'est quasiment certain qu'il y avait là une fuite... Et une fuite qui visiblement a durée...

(tiens tiens... c'est coté droit... le chassis à beaucoup plus morflé coté droit en ce qui concerne la corrosion que le coté gauche... ceci expliquerait peut-etre cela...?)

 

Il n'y a vraiment pas photo. Les patins mobiles des vieux etriers sont en tres bon état... et coup de bol les 2 cotés sont aussi sains... Tout de meme bien pratique d'avoir quelques pieces d'occases sous la main...

 

 

 

 

 Patin moble gauche remonté avec ses pistons et joints toriques (LHS) neufs.

 Joints achetés il y a déja quelques temps à "l'Atelier-Automobile".


 

 

 

 


 


Mise en place du patin mobile...

 

 

 

 

 Sur mon modèle, les vis de maintien des guides de patin sont des vis brunies à tetes hexagonales de 8 frappées du chevron... Détail futile, mais détail respecté!

 

Volontairement les cales de reglage n'ont  pas été zingués . Ce qui n'est pas le cas des guides de patin.


 

 

 

 

 

 

Mise en place des cales de réglages puis des guide de patin... 

 


 

 

 ça commence à prendre forme...

 

 

 

 

 

 Détail du doigt de verrouillage de cliquet avec ses ressorts, poussoir , pastille et vis de maintien...

 

 

 

 

 Doigt de verouillage en place.

 

 

 


 

 

 Détail du support arriere gauche avant graissage...

 

 


 

 

 Mise en place du support... Manque une goupille d'arret... je suis en rupture de stock!

Mise en place du ressort...





 

 

 Mise en place des plaquettes neuves d'époque également achetées à Uzerche en juillet dernier...

Mise en place des doigts porte-vis de blocage de plaquettes (non serrées pour l'instant)

 

 

 


 

 Et voila... Admirez la bète!

J'adore!

 

 Pour l'anecdote, mon ami Jacques (envoyé en formation en 1955 à Javel par la concession Citroën de Limoges!)  me racontait que la forme en "sole" des etriers de freins de DS (1er freins a disques en série au monde!) avait été soufflée aux ingénieurs du bureau d'étude par un simple ouvrier... Passionné de ... vélo!!!

 


 

 


 

 

 


 


Si, si...! Il s'agit là bel et bien du meme étrier...!!!

 


 

 


 

Petit essai avec un bout de tube 4,5, histoire d'avoir le rayon approximatif de courbure...

La plaquette de maintien devra etre un peu remontée. Tel qu'elle est pour l'instant, le tube touche l'etrier... Le genre de chose à bannir!

Il me manque aussi encore le passe-tube en caoutchouc... J'ai encore fait aucune recherche là dessus pour savoir si on le trouvait en refabrication...

 

 

A suivre donc!

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 


 

 

 

 

 

 



















                        











Publié dans Travaux

Commenter cet article

TOULOUZE Dominique 28/07/2017 23:28

Bonjour: j'ai refait les étriers de ma ds de 1965 grâce à votre article mais il me manque un circlips de maintien de l'axe de la roue dentée (cassé) Pouvez vous me dépanner Merci t

Cyril 25/02/2007 12:57

Eh ben !! On peut dire que tu ne t'es pas ménagé sur ce coup !!C'est magnifique ! Et effectivement , tu as pris la bonne decision en ce qui concerne les patins mobiles....Ca avance !!Cyril