15 aout 2006 Méthode de zingage "maison"

Publié le par Jérome BC

 

 

 Comme je l'avais annoncé, aucuns travaux ces derniers jours sur l'ID pour raisons professionnelles...

Aucuns travaux... aucuns travaux..., pas vraiment...!  Quelques heures tout de même passées tard le soir oubien très tôt le matin, sur la reconstruction totale (et à l'identique!) du faisceau électrique principal... Des photos (mais rien de bien spectaculaire) devraient suivre dans les prochains jours...

 

Je profite donc de cette petite trève pour (enfin!) vous présenter en détails ma petite méthode d'électrozingage artisanal que je commence à avoir bien rodé... (vive le PC portable et les hots-spots Wifi!!!) 

Alors, biensur il ne faut pas compter faire toute sa visserie avec une telle méthode, mais je trouve qu'elle s'avère bien pratique lors de la remise en état à l'improviste de petites pièces...

 

 

Voici donc ma petite méthode de zingage artisanal, pas à pas et en photos! (à noter que j'avais déja présenté ce pas à pas sur le forum Citron-collection)

Pour a peine 15 euros, votre visserie ou vos petites pieces seront protégées de la rouille pour un bon moment...

Le principe est simple: Par electrolyse, on dépose une fine couche de zinc sur les pieces... ni +, ni - !!!

 

 

 


 

 


Avant...=>

 

 

Après!!!!

 

 

 


Attention, avec cette méthode n'a rien a voir avec un zingage professionnel...
La méthode pro utilisée par exemple par notre ami Othello ( voir ici ) differe puisqu'il s'agit d'un bain alclain non acide (à base de soude) alors que nous allons utiliser un bain acide (chlorure).
De + dans la méthode pro, une étape supplémentaire (la passivation) rend le zingage brillant et lisse à long terme, ce que ne fait pas ma méthode...

Certes les boulons seront protégés, ils ne rouilleront plus de si-tôt, mais terniront dans le temps comme une vulgaire gouttiere...

 

 


 

 

 

Tout dabord, le matériel:

 


-Du zinc (vieille gouttiere..., plaques pour toitures...etc..) (6 euros)
-Un bac plastique de 20l (2euros)
-De l'acide Chlorhydrique à 30% (dans tous les supermarchés...! 1euro/L)
-10 litre d'eau déminéralisée (3 euros)
-un générateur de courant qui nous donne un courant entre 5 et 12V (batterie..., alim de PC... etc, etc...)

 

 

 


PREPARATION DU BAIN ELECTROLYTIQUE:


On verse un 50 cl d'acide chlorhydrique dans un récipient en verre assez haut et qui résiste a la chaleur...

 

 

 

 

On découpe des petits morceaux de zinc...

 

 

 

 

Que l'on met doucement dans l'acide...

 

 

 

 


Attention, grosse réaction! Chaleur et dégagement d'hydrogène!!! A faire en exterieur, et ne surtout pas fumer ou autre... sinon BOUM!!! explosion assurée!

 

 

 

 

 


On continue a rajouter du zinc jusqu'a ce qu'il n'y ai plus de bouillonnement et que le zinc ne soit plus dissout... L'acide est alors neutralisé, c'est  devenu du Chlorure de Zinc...

 

 

 

 


On filtre le chlorure... (le filtre a kfé sera parfait!)
Voila! le chlorure est fin pret, il n'y a plus qu'a le diluer avec les 10 litres d'eau déminéralisée pour que notre liquide electrolytique soit utilisable....

 

 

 

    

 

 

ANODES:


2 morceaux de zinc (jeune ou vieux peu importe) de la longueur du bac, percés pour y mettre un fil  chacun...

 

 

 

 


On enveloppe les anodes dans un chiffon (coton de préférence)...

 

 

 

 

 

Et on les place dans le bac!!! Les 2 fils sont reliés entre eux et seront connectés à la borne - du générateur...

 

 

 

 

 

On remplit le bac avec l'eau et le chlorure de zinc....

 

 

 

 

 

 

 

PREPARATION DES PIECES:


Le mieux est au préalable de faire tremper la visserie (ou autres) préalablement brossée si vraiment tres tres tres rouillée, pendant 48 à 72 heures dans de l'essence... Petit coup de souflette pour sécher et finir de nettoyer...
On attache chaque piece à un fil de cuivre...

 

 

puis on laisse tremper dans de l'acide chlorhydrique pur pendant 10mn, voir 1/4 d'heure....

 

 

 

 

 

 

 

On relie le tout a une reglette qui elle meme est reliée au pole +

 

 

 

 

Et on trempouille nos pièces pendant 1/4 d'heure pour commencer...
Afin de voir si le courant passe bien, il est bon de rajouter en série une ampoule 12V... De plus elle joue le role de résistance...

 

 

 

 

Ce qu'il faut retenir, c'est que les meilleurs résultats sont obtenus aux alentours de 1 Ampère. Peut importe le voltage et la résistance de l'ampoule, du moment qu'on a 1 Ampère!
Et là, il faut se rappeller du collège et la loi d'Ohm: U=RI donc I=U/R ou R=U/I... vous vous rappellez???

 

 

Donc, on trempouille une ou plusieurs fois (selon l'épaisseur de zinc souhaitée) pendant 1/4 d'heure avec pauses d'au moins 10 mn entre chaque bain...
Si de la limaille apparait sur vos pièces, pas de soucis: un petit coup de souflette ou de brosse à dent et on retrempe...

 

 

 

Si tout va bien et que vous ne vous etes pas plantés apres 2 ou 3 trempages, ça ressort comme ceci!!!

 

 

 

 Si vraiment rien ne se passe, inversez les polarités du générateur!

 

 

 

Il suffit ensuite d'un petit passage à la brosse douce pour polir le zinc...

 

 

 

Et voila le travail !!!!

 

 

 

 

Avant, la visserie ressemblait à un truc de ce genre!

 

 

 

 

Magique non ???


 

 

 

 

 

Voila, voila....


Bon, ça prend pas mal de temps, mais ça marche...!

Le 1 Ampere est tres important... Au dessus, le zingage fonctionne, mais l'aspect est assez granuleux...

Le bain de zingage a une durée de vie tres tres longue... Il suffit de le filtrer de temps en temps...

Rappelez vous que l'acide Chlorhydrique est tres dangereux... De plus sa réaction avec le zinc produit de l'hydrogene... Hydrogene qui est fortement explosif...

Donc, si vous testez:  PROTEGEZ-VOUS! NE FUMEZ PAS! ELOIGNER LES ENFANTS ET LE CHIEN!!!

N'oubliez pas non plus que les décheteries sont là pour recycler tous les produits cités plus haut... PROTEGEZ AUSSI L'ENVIRONNEMENT!!!

A vous de jouer!


Quelques résultats, la découverte de cette méthode, des réflexion sont également dipos à la rubrique "electrozingage Maison" .

 








                        


Publié dans Travaux

Commenter cet article

Bruno 13/03/2012 16:47


Bonjour et d'avance merci pour le partage de vos expériences.


En échange de bon procédé je voulais vous faire partager quelques réflexions.

Je pensais vous proposer un dérouillage par électrolyse et bain de soude pour faciliter l'accroche du zing mais je vois que vous avez également fait un post à ce sujet en connaissant donc déjà ce
procédé.

Il aurait été intéressant de voir la différence de résultat avec et sans dérouillage préalable avant le zingage.

J'obtiens également de meilleurs résultats de dérouillage avec une alim de PC sortant jusqu'à 32A.

Je ne suis pas trés galé en électricité mais je me demande aussi si cela ne viendrait pas du fait qu'une alim' de PC sortirait une tension en alternatif plutôt qu'en continu (comme un chargeur de
batterie ou un générateur) ?

Si une forte intensité est recherché pour le dérouillage, une faible intensité (1A) semble préférable pour la finesse du zingage.

Je me demande aussi si en envoyant du courant alternatif et en jouant sur la fréquence (vitesse) cela n'améliorerait pas la finesse du dépot de zing car l'alternance du courant ne pourrait peut
être que permettre d'accrocher les plus fines suspensions de zing alors que les plus grosses tomberaient au fond.

Ceci est une théorie à approfondir par un calé en électricité mais si le test se révéle concluant, l'alternance du courant pourrait peut être permettre d'éviter le touilleur dans le bain du
zingage.

Le courant alternatif devient "continu" à une fréquence de 75 Hz il me semble. J'entends pas "continu", le fait qu'une ampoule branchée en alternatif arrête de clignoter à partir de 75Hz.


Enfin, je trouve dommage de se passer de la passivation car elle renforcerait par 3 le pouvoir anti-corrosion.

Surtout qu'il semble que cette technique ne consiste qu'à tremper les pièces sorties du bain de zingage dans un autre bain aproprié, à température ambiante et non électrolysé. Reste à trouver des
sels de chrome3 et des ions nitrates en guise d'agents oxidants ... .

Mais en ce qui concerne la couleur jaune que vous recherchez, il me semble que vous ne pouvez éviter la chromation au chrome6 maintenant interdit. L'interdiction est une chose que l'on peut
dépasser mais pas la réalité du danger.

Toutefois il semblerait que pour votre visserie vous n'auriez besoin que d'une faible quantité de potion magique que vous pourriez conserver dans un bocal en verre style mayonnaise.

Je vous conseille une association, l'Association de Traitement Thermique et de Traitement de Surface (A3TS). Sur leur site, ils parlent de substitus "conversions avec fluorures et éventuellement
du ferricyanure de potassium induisent une coloration iridescente à jaune de la couche". Reste à connaître les nouveaux dangers du fluorures et du ferricyanure de potassium !

Ils donnent aussi le nom de produits sous leur appelation commerciale : "alodine 1200, iridite 14-2, aluchrom 25, ardrox 4101…"


http://www.a3ts.org/index.php/actualite/commissions-techniques/fiches-techniques-traitement-surface/chromatation/


Un autre lien intéressant concernant la réglementation, les risques et substitus (ou non) des produits dangereux des traitements de surface (zingage, passivation, chromatisation, chromage, etc)
:

http://www.cramif.fr/pdf/risques-professionnels/dte-220-traitement-de-surface.pdf


Enfin quelques remarques personnelles sur le zingage bien que je ne me suis pas encore lancé dans l'expérience ...

Je pense que vous devriez faire votre zingage à l'air libre tout en évitant la poussière. Des bons gants dans le genre manutention d'hydrocarbure ainsi qu'un masque anti-poussière ne serait pas
de trop.

Je pense aussi que vous devriez écarter davantage votre générateur du bain car il semblerait que le bain de zingage et ses vapeurs aurait tendance à oxyder ce qui se trouve dans son proche
entourage.

Concernant la manipulation de l'acide, vous devriez préciser de ne jamais mettre de l'eau dans l'acide sous risque de projection. Et par mesure de sécurité, de prévoir de quoi se rincer
rapidement ! ;o)

Vous vous êtes trompé dans la rédaction : l'anode va sur le + et non pas sur le -.

Enfin, il semblerait que le coté granuleux soit la conséquence d'apérités existant déjà sur la pièce trempée dans le bain de zingage. Par conséquent je pense que pour certaines pièces visibles
dont l'héstétique est rechérchée, un léger ponçage au grain trés fin (600) pourrait permettre une meilleur homogéneïté du zingage en évitant ainsi l'accumulation d'électricité sur ces
aspérités.


N'ayant pas encore fait de zingage bien qu'ayant étudier la théorie en profondeur, je me pose quelques questions.

Est-il nécessaire de passer les pièces dans l'acide avant le bain si elles ont été dérouillées par électrolyse et bain de soude ?

Le seul intérêt serait de permettre une meilleure accroche mais je crains que cette étape ne crée de nouvelles aspérités. Un peu comme le principe de la bulle de champagne !

Reste à savoir si le trempage préalable dans l'acide permet réellement une meilleure accroche ?

La principale question que je me pose tout de même, c'est pourquoi avez vous utilisé un bain acide pltôt qu'un bain alcalin à base de soude alors que vous précisez dans votre article que ce
dernier est utilisé par les pros ?

La manipulation de la soude ainsi que ces vapeurs, si elle ne sont pas négligeables restent quand même moins dangereuses et polluantes que l'acide.

La chose qui m'échappe c'est que dans votre bain, l'acidité ne provient que du 1/2 litre que vous avez utilisé prélablement pour dissoudre le zing, mais dans le cas d'un bain alcalin à la soude
d'où provient le zing en suspension s'il n'a pas été dissout au préalable dans de l'acide ?

Si ce n'est du chlorure de zing ainsi obtenu que l'on doit rajouter au bain alcalin de soude, il doit exister un autre produit de zing à rajouter à ce bain. Il serait bien de connaître lequel
utilise les pros. Peut être le sulfate de zing ?

Evidemment connaître la tension et l'intensité en rapport du bain et des pièces à traiter serait l'idéal bien que je comprenne que les pros ne veulent pas se retrouver au chômage.

Cela dit dans une restauration, l'idéal est de pouvoir toujours dire comme Marie ... c'est moi qui l'ait fait ! :o)

Enfin concernant le zingage des pro, j'ai entendu parler que cela impliquait une déshydrogénisation. Il semblerait donc que ce soit une étape à ne pas négliger. Mais malheureusement je ne connais
pas le protocole de cette déshydrogénisation.

Même dans un glossaire assez détaillé dont voici le lien :

http://www.gmc.fr/glossaire.asp

Cela reste assez curieux sachant que l'eau rajoutée au bain reste de l'H²O !


Avant de conclure ce long message un peu dispersé mais que j'espère néanmoins compréhensible, il serait intéressant lors de vos différents tests de traiter ainsi à chaque fois une chute ou pièce
sans valeur et la laisser dehors pour pouvoir ainsi juger de la résistance au retour de la corrosion selon vos différents tests.


Dans l'attente de vos réponses qui ne manqueront pas d'éclairer le résultat de l'investigation du néophite que je suis, je vous souhaite une bonne continuation et restauration.

Cordialement, Bruno.

flomoto 21/10/2010 11:24



Merci bien pour cette méthode, ça fonctionne très bien et ma visserie de 2CV est maintenant protégée.


Par contre, j'ai dû inverser la polarité car sinon rien ne se passait.



Mitch 17/03/2010 05:32


Merci pour cet article, j'ai mis en application cette méthode sur l'accastillige d'une moto, mais je ne sais pas si dans le temps ça résistera.
Mitch


sebastien 09/11/2008 17:00

Bonjour,Super boulot votre zingage maison. J'ai tout copier dans votre démarche mais j'ai fait peter 3 bloc d'alim et je comprends pas pourquoi. Avant de retenter, j'aimerai savoir si vous pouvez m'aider.J'ai monter des tiges en cuivre pour relier mes vis au bain et j'ai remarquer dans un premier temps que je m'etais tromper dans les polarités ce qui a entrainer une coloration rouille de mon bain, pensez vous que cela puisse etre la cause de toutes ces explosions d'alim. Aucune de mes alim n'a tenu plus de 5 minutes. Je suis un peu dégouté parce que je comptais vraiment la dessus et pensais meme vernir mes pieces apres polissage pour eviter un retour rapide de l'oxydation. Le morceau de zinc vient de chez casto et l'acide n'est que du 23%. J'ai dilué les un litre d'acide ou chlorure de zinc dans 6 litres d'eau déminéralisée.Voila, je suis perdu et sollicite un peu d'aide.Cordialement Sébastien 

Gary 19/03/2008 22:21

Très bien ce petit sujet sur le zingage. J'en ai fait un un peu moin beau niveau résultat.Sinon je voulais porter un note d'attention sur le fait que lorsque tu fait l'électrolyse du chlorure de zinc, tu dégage du dichlore lorsque le zinc ce fixe sur le métal.Et d'après un collègue chimiste, il parait que c'est un gaz mortel assez dangeureux, et qui avant d'être mortel peut provoqué des troubles respiratoires.Voila @+

PASSIONMOTEUR 09/01/2007 18:36

C'est un travail fastidieux mais le rendu est excellent je met le dossier dans un coin Merci !